Rond-Point

Conférences Historiens et histoires nationales Histoire nationale et formation du futur citoyen — Choix éducatifs et enseignement de l'histoire nationale

| Introduction | Page suivante |

Les valeurs de l'idéal démocratique

À l'enseignement religieux et/ou moral viendrait s'ajouter un enseignement aux valeurs de l'idéal démocratique. À cet égard, on peut lire dans le rapport Réaffirmer l'école ce qui suit :

Les valeurs que fonde l'idéal démocratique sont celles de la reconnaissance de l'autre comme autre, irréductible à moi, méritant le respect ; […] Ce sont aussi des valeurs de solidarité : on est différents, autres, mais aussi semblables, égaux devant la loi, solidaires. Ce sont enfin des valeurs de responsabilité : pour fonctionner, une société démocratique requiert l'apport d'acteurs engagés dans sa continuelle construction, acteurs rationnels capables de participer aux grands choix politiques.
La société démocratique […] ne peut recourir à des méthodes totalitaires […]. [L]e maintien de la société démocratique suppose la promotion de certaines valeurs.

Quelles sont-elles ces valeurs auxquelles le rapport fait références ?

Ce sont celles de la justice sociale : l'injustice, les processus d'exclusion et de marginalisation minent la cohésion sociale. Ce sont les valeurs relatives à l'existence du droit : le respect de l'autre (de ses biens, de sa vie, de sa réputation), l'égalité, la responsabilité [… [L'existence du droit] […] est toujours, dans une société, le signe du passage à une société démocratique. Ce sont, enfin, les valeurs relatives à la participation démocratique ; la société démocratique n'est pas uniforme […]. [S]on existence implique donc que soit privilégiée la négociation, que soit exclue la violence comme méthode dde résolution des conflits, que soit assurée l'information qui permettra de prendre des décisions éclairées. [11]

Ce sont sur ces bases que le ministère de l'Éducation souhaite bâtir son programme d'études d'histoire nationale et d'éducation à la citoyenneté. C'est presque le ton d'une encyclique ! Il s'agit là d'un choix éducatif social qui, d'après moi, ne constitue qu'une seule dimension d'un programme d'études, soit le domaine des objectifs pédagogiques ou des finalités éducatives. Or il en existe quatre autres qu'il serait important de ne pas négliger.


  1. Ibid.

Page d'accueil    Commentaires  Haut  Page suivante

© Le Rond-Point des sciences humaines, 1998
Bruno Deshaies, bdeshaie@clic.net