Rond-Point

Méthode Épistémologie de la connaissance

Épistémologie de la connaissance



NOTE: L'univers culturel et l'ensemble des modalités de la vie en société agissent de concert comme substrat épistémologique du développement de la connaissance.

Le moi, le réel et la structure du savoir constituent les principaux termes de cette dialectique complexe de l'épistémologie générale. Il serait hors de propos d'entrer, pour le moment, dans des explications détaillées. Dans ses fondements, l'épistémologie se rapporte au sujet dans son effort de connaissance de l'objet: il est le «MOI» pensant, i.e. ce lien créé entre le sujet et l'objet par la ligne 1. De son côté, la logique concerne la pensée dans ses diverses modalités de raisonner, de juger, d'évaluer, bref, d'organiser sa compréhension ou ses tentatives d'explication des choses, des êtres et des événements, -- soit le lien maintenu par la ligne 2. De ce point de vue, la logique s'apparente à l'art du raisonnement, c'est-à-dire aux processus formels et rationnels de la connaissance (.). La méthodologie s'applique aux moyens à prendre en vue d'atteindre une fin; elle concerne des objets très divers; elle est aussi variée que les disciplines elles-mêmes; elle s'enrichit de l'apport des divers modes de connaissance; bref, elle représente les acquis pratiques de chacune des sciences, car la méthodologie vise l'objet par les instruments particuliers de chaque discipline, -- soit le lien institué par la ligne 3. Finalement, le savoir représente l'ensemble des connaissances accumulées et généralement acceptées; il est le creuset de nos modes de raisonnement; il conditionne notre horizon, -- il est le lieu de convergence marqué au point 4.

L'épistémologie générale touche tous ces aspects du processus de connaissance. Il est cependant nécessaire d'ajouter que cette connaissance individuelle est co-extensive ou, autrement dit, intimement associée à la culture d'un peuple et à l'organisation générale et aux habitudes de vie des membres de la société. Car chaque individu participe au tout social qui de son côté le façonne inévitablement. Il y a un mouvement de va-et-vient entre le sujet «pensant» et la «pensée» socialement organisée. Tels sont quelques problèmes fondamentaux de la connaissance et partant de la science.


Page d'accueil    Commentaires  Haut

© Le Rond-Point des sciences humaines, 1998/2004
Bruno Deshaies, bd@rond-point.qc.ca