Sciences humaines

Nature et domaines

Nature et domaines

Trois domaines, trois facteurs et trois angles complémentaires

Les sciences humaines plongent dans l’humus de l’humanité, du temps et de l’espace. C’est pourquoi le donné brute des sciences humaines nous paraît s’enrouler autour de trois grands domaines:

  1. Homme Relationnel

  2. Homme et l’Espace

  3. l’Homme et le Temps

Chaque domaine est sous la dépendance de trois grands facteurs spécifiques. Ces facteurs, intégrés l’un à l’autre, doivent être vus sous l’angle de TROIS :

  • UNIVERS emboîtés : la personne, le social et le mental,

  • DONNÉES dynamiques : la nature, la campagne et la ville, l’usine

  • MOMENTS concomitants : le passé, le présent, le devenir.

LES INTERSECTIONS
TECHNIQUE / CULTURE

Le créneau que veut se donner l’Association pour le développement et la recherche en médiologie sous l’impulsion de Régis Debray, c’est d’éclairer plus largement les phénomènes d’efficacité symbolique ou autrement dit : « comment les idées deviennent force matérielle ? » Le contenu savant du site « mediologie.com » concerne les études portant sur les intersections technique/culture.

Le Rond-Point des sciences humaines a noté le Cahier n°3 qui traite des «anciennes nations, nouveaux réseaux» (mai 1997). Le sommaire du Cahier annonce les articles sous la problématique suivante.

Appartenir à une nation, c’est avoir des lieux, des images et des mots en commun. Mais la "communauté imaginée", de territoire et de langue, qu’est une nation vivante ne peut se comprendre en dehors des réseaux techniques qui structurent l’espace, l’imaginaire et la mémoire des hommes. Ces réseaux évoluent. Ce qu’ils ont construit hier,ils peuvent, en changeant de nature, le déconstruire aujourd’hui, tout en instaurant de nouveaux partages entre public et privé. A nouveaux réseaux, nations nouvelles.

Nous croyons que « les intersections technique/culture » conviennent bien aux trois domaines, aux trois facteurs spécifiques qui doivent être vus sous l’angle de trois univers emboîtés, trois données dynamiques et trois moments concomitants. Ce sont les raisons pour lesquelles nous suggérons cet hyperlien au site de Régis Debray sur La médiologie. (http://www.mediologie.com/)

Remarque: Veuillez nous faire part de votre appréciation de ce lien dans l’Internet.


SOURCE :  Bruno Deshaies, Méthodologie de la recherche en sciences humaines, Laval (Québec), Beauchemin, 1992, p. 133.

L’HOMME relationnel

Trois UNIVERS emboîtés

Fondements 

A.  La personne  

B.  Le social  

C.  Le mental1 
Individus 
et 
collectivité 
(se chevauchent constamment)
  1. Status et rôles
  2. Les groupes
  3. Hiérarchie / égalitarisme
  1. Les institutions
  2. L'autorité et le contrôle social
  3. Les classes
  4. Le consommateur
  1. Les valeurs
  2. Les normes
  3. La conduite
  4. La conscience
L’homme et l’ESPACE
Trois DONNÉES dynamiques
 
Fondements A.  La nature  
(le 1er milieu)  
 
B. La campagne / la ville  
 
C. L’usine (le 4e milieu) 
 
Deux 
conditionnements:

l’un par le milieu physique; l’autre par le milieu humain  
SYMBOLES:  

P = physique 
H = humain  
MILIEU PHYSIQUE 
+ 
MILIEU HUMAIN 
  
  
 
1.1 Sept composantes  
(surface terrestre)  
i. le climat  
ii. la végétation  
iii. la faune  
iv. les sols  
v. les sous-sols  
vi. les reliefs  
vii. l’eau  


1.2 Les quatre sphères  
(surface solide du globe)  
i. Atmosphère  
ii. Hydrosphère  
iii. Lithosphère  
iv. Biosphère  
v.  Écosphère (usine chimique)  


2. Degré de développement naturel  
État  ±  sauvage  
structure  ±  attractive 
structure  ±  répulsive 


3. Travail de l’homme  
(et l’écoumène)  
[les dépendances]  

P ---> H  
déterminisme géographique (et possibilisme)   
H ---> P  

intervention de l’homme  (l’action humaine)  

P <---> H   
interdépendance des milieux et des actions (interaction et conditionnement)  
  
 

1. Le milieu rural (le 2e milieu)  

2. Le tissu urbain (le 3e milieu)  

3. L’aménagement du territoire et les politiques de développement  
 

1. Le monde  industriel  
2. Le PNB   
3. La production  
 
 
    SOURCE: Bruno Deshaies, Méthodologie de la recherche en sciences humaines, Laval (Québec), Beauchemin, 1992, p. 134 :  d’après la Figure 4.6.  Pour le 1er milieu (la nature), notez que le point 1.2 est inspiré par Claude Allègre, Écologie des villes, écologie des champs, Paris, Fayard, 1993, p. 25-28 (coll. « Le temps des sciences »).
  L’homme et le temps 
Trois MOMENTS concomitants
 
Fondements
A.  Le passé B.  Le présent 
(la VIE ou l’AGIR : 
L’EXPÉRIENCE)
C.  Le devenir  
 
Dialectique du temps
Le présent
actualise
le passé 
et 
l’avenir
 
  
  
 
1. Les faits (l’événement)  

2. La durée sociale (changement /  
permanence)  

3. Les rythmes (individuels / sociauxaccélérés / lents courts / longs, etc.)  
  
 

1. L’existence  
(la condition humaine)  

2. La lutte  
(coopération / compétition)   
              OU  
le dialogue SOCIAL  

3. Les choix  
(l’aventure calculée)  
 

- Trois visions  

1. Humaniste  
2. «Sociologique»  
 a. «sociologisme»  
 b. «téléologique»  
3. Théologique  
 

 
    SOURCE : Bruno Deshaies, Méthodologie de la recherche en sciences humaines, Laval (Québec), Beauchemin, 1992, p. 134 : Figure 4.6.
 
Page d'accueil  Commentaires  Haut

© Le Rond-Point des sciences humaines, 1998
Bruno Deshaies, bdeshaie@clic.net