Histoire
   - Histoire du Québec
   - Maurice Séguin
   - Histoire et historiens
   - Confrontation Québec-Canada
   - Enseignement de l'histoire

Méthode
   - Traité de méthodologie
   - Penser en présence des faits
   - Petit discours de la méthode

Complexité
   - La rationalité complexe
   - Épistémologie de la pensée
   - La complexité et nous
   - L'homme-réseau


Publications
Nous croyons que nous pouvons, grâce à votre collaboration personnelle ou financière, contribuer à la formation d'un nouveau type de pensée individuelle et collective. L'achat des livres suivants est une bonne manière de contribuer au financement du Rond-Point des sciences humaines.


 
Le Rond-Point des sciences humaines
Archives | Esprit | Liens | Bruno Deshaies

« Jamais un peuple ne disparaît sans avoir été mis dans une fédération. » (Maurice Séguin, Les Normes, 1959-1960)

Chercher sur Le Rond-Point

Actualités d'hier à aujourd'hui

26 octobre 2012 /18 septembre 2014 Mettre le cap sur l'indépendance nationale du Québec.

CE SERA UN ÉTAT DISTINCT DES AUTRES. IL VIVRA AVEC LES AUTRES MAIS PAR SOI. IL SERA LIBRE DE COLLABORER TOUT EN ÉTANT AUTONOME AINSI QU'EN PARTICIPANT PAR SOI À LA VIE INTERNATIONALE.

L'ÉTAT QUÉBÉCOIS SERA CAPABLE
  • de commander sa propre vie politique tant à l'intérieur qu'à l'extérieur ;
  • de gérer sa propre vie économique ;
  • de maîtriser sa propre vie culturelle.

    LES QUÉBÉCOIS DÉTIENDRONT LE STATUT D'UNE NATION INDÉPENDANTE.

  • 1er juillet 2014. L'indépendance du Québec revisitée.
    Le Québec est une province. Pourquoi ? Parce que « le Canada a entrepris la tâche sans précédent d'unir deux peuples en une seule nation. (p. 13) » (Royal Bank of Canada/RBC Banque royale).



    Croyez-vous que cette conception de l'histoire établie par le Canada-Anglais va changer demain matin ? Elle confirme 100 ans d'histoire du Canada moderne et contemporain. Le 150e anniversaire prévue pour 2017 ne fera rien de moins que d'enfoncer le clou encore plus solidement. Dans cette confrontation avec le Québec, quelle offensive le mouvement indépendantiste offre-t-il ?

    20 mai 2004 ON SE MOBILISE. Pour promouvoir un gouvernement national du Québec indépendant et déstructurer le gouvernement bicéphale du Québec actuel.
    «Les Québécois ont l'art des slogans. Sur un fond d'idées tapageuses et souvent nébuleuses, ils se mobilisent.» Raymond Aron : « ... Il ne peut pas plus y avoir deux souverains, à l'intérieur d'une collectivité politiquement organisée, qu'il ne peut y avoir deux généraux en chef à la tête d'une armée.» Dans Paix et Guerre entre les nations.

    16 décembre 2004 Bruno Deshaies, « Petit lexique de l'indépendance. » (Voir le thème no 5 : « Présent et avenir ».)
    Essai pour servir les besoins terminologiques des indépendantistes.

    15 septembre 2004 François Robichaud : « Vivre, c'est agir. »
    Cette nouvelle analyse de la pensée de Maurice Séguin vise à mettre en évidence l'importance d'exister (c'est-à-dire de « vivre » pour « agir ») tant au plan individuel que collectif sans être remplacé. Un texte majeur pour comprendre les fondements du principe d'indépendance nationale.

    LE TEMPS N'EST PAS UNE ABSTRACTION... IL NOUS COLLE À LA PEAU.
    4 avril 2004 «  Le passé devient notre présent. » (Bruno Deshaies)
    Conférence prononcée à la Chapelle de l'église St-Charles-Borromée (Québec) devant la Société historique de Charlesbourg. « Nous prenons conscience régulièrement que le temps n'est pas une abstraction. Au contraire, il nous colle à la peau. »

    Vigile
    Bruno Deshaies, « Priorités des États provinciaux et impératifs du fédéralisme. »
    Chronique du jeudi 30 septembre 2004
    « Malgré ses efforts pour contourner les dangers de l'avenir, l'État québécois est soumis à un enchevêtrement complexe de situations dont il a une maîtrise imparfaite à cause de son statut de « province ». Il n'est pas maître du navire étatique qu'il pilote et il n'est même pas le copilote du navire dans lequel il se trouve »

    Nature du conflit national au Canada
    selon l'historien Maurice Séguin

    21 juin 2000
    [...] il importe de distinguer trois degrés du conflit national. L'animosité entre étrangers; les divergences d'idées; la lutte pour la suprématie. Un constat à retenir.

    Un atavisme des québécois-français:
    Le réflexe du fédéralisme

    15 juin 2000
    La tâche à laquelle les souverainistes devraient s'attacher, c'est à promouvoir « l'optique indépendantiste » qui ne se construit pas sur les débris du fédéralisme.

    Le mégafichier de la main-d'oeuvre
    8 juin 2000
    Le dossier des renseignements sur la main d'oeuvre soulève de plus en plus de préoccupations et de questions dans nos sociétés libérales et démocratiques. Il s'agit de savoir jusqu'où la protection du bien commun passe obligatoirement par l'accumulation de renseignements nominaux et personnels.

    La bataille Landry-Cauchon:
    Deux interprétations de l'UE (2/2)

    1 juin 2000
    Au lieu de s'inventer des châteaux de cartes en Espagne, les souverainistes devraient plutôt travailler à l'unité québécoise pour le dedans comme pour l'extérieur.


    Éditions électroniques 


  •  

    Sciences humaines
    Histoire
    Méthode
    Complexité
    Théorie & action
    Apprentissage
    Éducation
    Didactique
    Villes
    Revues
    Conférences








    © Le Rond-Point des sciences humaines, depuis 1997
    Bruno Deshaies, bd@rond-point.qc.ca