Rond-Point

Histoire Histoire du Québec (1760 à nos jours) / Notes préliminaires SOCIOLOGIE DU NATIONAL Fédéralisme et nationalités

| Introduction | Page suivante |

DIFFICULTÉ DE DÉFINIR LA POSITION D'UN INDIVIDU

  • Qu'il se range dans l'école indépendantiste, dans l'école impérialiste ou dans l'école fédéraliste, il n'accepte pas tout (ordinairement) de la doctrine globale (cf.10.4.1) ;

  • Et ces nuances, par rapport à la doctrine globale, varient selon les saisons… (cf. 10.4.2) ;

  • Et parfois l'individu, mécontent ou conscient des limites de la doctrine globale, change de camp (cf. 10.4.3.) ;

  • Ou encore un même homme peut regarder différentes nations, dont la sienne, dans des optiques différentes, c'est-à-dire être « impérialiste » à l'égard de telles nationalités, être « indépendantiste » ou être « fédéraliste » à l'égard d'autres nationalités (cf. 10.4.4).


Page d'accueil    Commentaires  Haut  Page suivante

© Le Rond-Point des sciences humaines, 1998
Bruno Deshaies, info@rond-point.qc.ca