Rond-Point Accueil > Histoire > Un historien du Québec


| Introduction | Page suivante |

Maurice Séguin, la société québécoise
et l'avenir du Québec

Par Bruno Deshaies

 

RÉSUMÉ DE LA COMMUNICATION [1]

Un courant historiographique au Québec prétend que l'histoire se doit d'être actuelle. Or tout au long de sa carrière, Maurice Séguin a cherché à saisir l'actualité dans sa dimension historique. Il a voulu, par ses réflexions sur la société, comprendre les mécanismes qui intègrent ou désintègrent une société, qui assurent ou retardent son développement, qui conditionnent les relations entre les sociétés ou qui opèrent dans les cas de processus d'assimilation, d'annexion, de colonisation ou d'indépendance

Icone d'Adobe Acrobate Nous publions le texte intégral de l'article qui a servi de support à la communication orale au 51e Congrès de l'Institut d'histoire de l'Amérique française, 1998, à Québec.

Icone d'Adobe Acrobate Exposé ORAL de la communication à l'IHAF (1998). Cet exposé est accompagné de 13 transparents en format Adobe acrobate (PDF).

SOMMAIRE :

  • Maurice Séguin : l'historien
  • Maurice Séguin et Les Normes
  • La « défaite fondamentale »
  • L'annexion politique
  • Maurice Séguin : historien oublié ou ignoré ?
  • La question nationale, toujours actuelle !
  • Assimilation ou annexion ?
  • Libertés collectives et nation indépendante
  • Trois solutions possibles pour les Canadiens-Français
  • Sur l'avenir d'un possible Québec indépendant
  • Un peuple coincé entre deux impossibilités

  • Comme nous savons tous, il ne suffit pas d'être à la mode pour nécessairement avoir une bonne question ou un bon objet d'étude. Faire partie d'une fratrie scientifique ne donne pas obligatoirement une garantie d'objectivité. Les aberrations idéologiques sont les plus pernicieuses. Dès les années 1950, Maurice Séguin écrivait : « Surveiller ses normes est, pour un historien, aussi important que de dépouiller méthodiquement les sources et accumuler les informations. » Et il soutenait, par ailleurs, « que la haute histoire des phénomènes primordiaux est en définitive, pour ceux qui ne sont pas des professionnels de l'histoire, la seule histoire importante et irremplaçable. » D'où, à son esprit, toute « l'importance de la grande histoire ».


    Débat

    Des historiens croient que les Normes de Maurice Séguin constituent un texte «ésotérique».

    QUESTIONS

    • Un pareil jugement est-il justifié ?
    • Si vous connaissez le texte des Normes, pouvez-vous nous dire ce qui, à votre point de vue, vous semble le plus intéressant ?
    • Si vous avez connu Maurice Séguin, pourriez-vous nous dire ce qu'il a été ou ce qu'il représente pour vous ?
    • Si vous avez lu Histoire de deux nationalismes au Canada (Guérin, 1997), quel est votre point de vue sur cette synthèse historique de l'histoire du Canada ?
    • Que connaissez-vous de l'École de Montréal, en histoire, au cours des années 1950 ?

    NOTE

    Nous aimerions faire partager votre point de vue avec d'autres internautes sur Le Rond-Point des sciences humaines. Merci de votre collaboration. B.D.


    1. INSTITUT D'HISTOIRE DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE
      51e Congrès annuel - Québec, le 16 octobre 1998.

    Page d'accueil    Commentaires  Haut  Page suivante