Rond-Point

AccueilHistoire >  Un historien du Québec

Maurice Séguin et Les Normes (1965-1966)


Les Normes

Il existe maintenant quatre éditions des notes de Séguin

  1. Une édition polycopiée : Les Normes. Notes pour le cours HC.480, 1965-1966, 65 feuilles (Département d'histoire, Université de Montréal). Il s'agit du manuscrit de Maurice Séguin. Édition que nous indiquons ainsi : Les Normes (édition Séguin, 1965-1966).

  2. Une édition imprimée : Les Normes, in Robert Comeau, dir., Maurice Séguin, historien du pays Québécois vu par ses contemporains, suivi de Les Normes de Maurice Séguin, Montréal, VLB Éditeur, 1987, p. 81-220. En abrégé : Les Normes (édition Séguin/Comeau, 1987).

  3. Une réédition imprimée vient de paraître sous le titre : Les Normes de Maurice Séguin. Le théoricien du néo-nationalisme. Ouvrage préparé par Pierre Tousignant et Madeleine Dionne-Tousignant, Montréal, Guérin, Éditeur, 1999, p. 99-240 (coll. "Bibliothèque d'histoire" sous la direction d'André Lefebvre). En abrégé : Les Normes (édition Séguin/Tousignant, 1999).

  4. Les Normes : un Plan détaillé élaboré par Le Rond-Point des sciences humaines. Ce Plan du polycopié des Normes de Maurice Séguin vise à présenter un aperçu de toutes les parties du document. Nous croyons que de cette façon, les internautes pourront découvrir toute la richesse, entre autres, de l'Introduction aux Normes, ou encore, toute l'actualité de la réflexion de Séguin sur le problème du « fédéralisme et des nationalités ». Nous souhaitons que le système décimal de références mis au point permettra un examen plus simple, une compréhension plus approfondie et des discussions plus faciles.

Les références aux Normes

De manière à rendre plus facile la consultation des Normes par les différents lecteurs et lectrices de ce document, nous suggérons la méthode référencielle suivante :

Le premier chiffre indicatif réfère au numéro du chapitre, le second indique la section dans le chapitre et le troisième marque une subdivision de la section. Par contre, s'il existe une partie à l'intérieur d'une section ou si nous en avons créée une, elle sera énumérative par l'indication d'une lettre majuscule suivie d'un chiffre et d'une lettre minuscule, soit : 3, 10, A, 1), a), ce qui signifie le chapitre 3, section 10, partie A, première subdivision suivie de l'indication de sa subdivision, s'il y a lieu. Cette référence renvoie à : Sociologie du national / Fédéralisme et nationalités / L'optique indépendantiste / perçoit les limites, les inconvénients du fédéralisme / par exemple…

Nous croyons que de cette façon nous pourrons permettre aux lecteurs des Normes de faire leur propre consultation dans l'édition Robert Comeau, dir., Maurice Séguin, historien du pays Québécois vu par ses contemporains…, Montréal, VLB Éditeur, 1987, p. 81-220. [C'est la méthode que nous avons suivie pour la présentation de notre communication à l'IHAF 1998.]

Un survol des Normes

Pour les internautes qui désireraient avoir un résumé des Normes, nous leur suggérons la lecture du texte très méthodique de Jean-Pierre Wallot dans Robert Comeau (1987) aux pages 49 à 59.

Pour un survol de la pensée et de la carrière de Maurice Séguin, on peut lire de Pierre Tousignant, un expert de Maurice Séguin, deux articles intéressants dans Robert Comeau (1987).

Pour l'historien de la grande histoire, il importerait de lire la Préface de Bruno Deshaies dans Histoire de deux nationalismes au Canada, Montréal, Guérin, éditeur, 1997, p. v-xxiv.

Quant au rôle social de l'historien, l'article de Bruno Deshaies intitulé « Éclairer l'action » ou Maurice Séguin et l'enseignement de l'histoire » et publié dans L'Action nationale (cf. 88, février 1998, 2 : 7-11) pourrait rendre service à tous ceux et celles qui aimeraient comprendre Séguin par rapport à l'École de Montréal et au chanoine Lionel Groulx.

Pour une mise au point historiographique éclairante et indispensable en relation avec les positions de Ronald Rudin et de Gérard Bouchard au sujet de la place et de la pensée de Maurice Séguin, il faut consulter impérativement le texte récent de Pierre Tousignant, «Le néo-nationalisme et l'historiographie québécoise », in Les Normes de Maurice Séguin, Montréal, Guérin, Éditeur, 1999, p. 3-24.


Page d'accueil    Commentaires  Haut

© Le Rond-Point des sciences humaines, 1998
Bruno Deshaies, bd@rond-point.qc.ca